Herpès : Le virus de l'herpès

Comportement du virus de l'herpès

virus herpès

Virus de l'herpès : l’herpès est une infection virale commune, dénommé herpès simplex virus (HSV). Il appartient à la famille herpesviridæ, responsable aussi des maladies du zona et de la varicelle.


Cette famille herpesviridæ comprend huit types de virus différents qui affectent les humains. Leurs appellations officielles sont indiquées par des nombres de 1 à 8, de cette façon : virus herpétique humain (VHH) ou virus de l’herpès simplex (HSV), de HSV1 à HSV8.

Les deux types les plus courants et qui vont nous intéresser ici, sont le HSV1 et le HSV2.

  • Le HSV1 causant les infections des herpès du visage, lèvres et œil. Le virus HSV1, peut aussi causer de l’herpès génital en cas de contact oral-génital. Vous aurez alors un herpès génital de type HVS1, moins sévère.


  • Le HSV2 causant les infections de l’herpès génital, ou situées dans cette zone. Situé en dessous de la taille, c’est une maladie sexuellement transmissible commune. On l’obtient lors d’un contact sexuel avec une personne porteuse du virus HSV2.


Les autres types de virus HSV ne sont donnés ici que pour information. Ils ne fonctionnent pas tous de la même façon que le 1 et 2, sont moins courants, mais surtout, ne sont pas soignés identiquement.

  • HSV3 appelé aussi virus de la varicelle et du zona. Le virus, comme pour le HSV 1 et 2, apparaît le long d’un ou plusieurs nerfs et cause de multiples vésicules sur les cellules cutanées, à l’endroit où les nerfs aboutissent.


  • HSV4 connu sous le nom d’Epstein-Barr, responsable de la maladie, survenant chez les enfants et adolescents, appelée « mononucléose infectieuse ». Maladie contagieuse qui a son propre traitement mais qui n’est pas récurrente comme les poussées d’herpès du type 1 et 2.


  • HSV5 c’est le nom du cytomégalovirus (CMV). Il est responsable aussi, dans une moindre mesure, de la mononucléose. Le virus est aussi contagieux que les autres, mais très bien combattu, lui, par le système immunitaire. Lorsqu’une personne est en bonne santé avec un système immunitaire normal, il n’y a pas de risques de l’attraper. Par contre, il est néfaste pour les personnes atteintes du SIDA, où ceux dont le système immunitaire est affaibli. Il peut entrainer de graves problèmes de vision, de cécité et même entrainer la mort, dans le cas des malades du SIDA.


  • HSV6 touche essentiellement les enfants et provoque des maladies telles que la roséole.


  • HSV7 quasi identique au HSV6, il a été découvert assez récemment. Il est aussi responsable de la roséole et d’autres maladies infantiles.


Les HSV6 et 7 sont très répandus et ont touchés presque tous les humains à une période ou l’autre de leur vie.

  • Le HSV8 vient d’être découvert récemment dans des tumeurs de personnes atteintes du SIDA. Ce virus forme comme des grains de beauté violet sur la peau. Il peut aussi provoquer des cancers, mais il n’est actif que chez les personnes atteintes du SIDA.


Les animaux ne sont pas porteurs du virus, le seul mode de transmission connu est d’humain à humain.